Déclencheur des émeutes de cet hiver (brésilien) 2013, il est temps de faire le point sur la préoccupation numéro une des brésiliens, le pouvoir d’achat.

Il faut relativiser l’inflation officielle de 2012 de 5,84% avec l’historique, chargée, c’est le moins que l’on puisse dire, de l’économie brésilienne de ces trentes dernières années.

 

Saviez vous qu’en 1993, le Brésil a subit une inflation de 2477%?

et pour le seul mois de mars 1990, 82,39%!

Vos billets que vous aviez en portefeuille n’avaient plus du tout la même valeur du jour au lendemain, la banque n’arrivant pas à imprimer autant de billet était obliger de tamponner les billets avec leur nouvelles valeurs.

 

Et aujourd’hui quels sont les risques?

Le marché immobilier brésilien a fortement augmenté ces 5 dernières années, par exemple le prix des biens ont doublés en 3 ans à Sao Paulo et Rio.
Toutefois, cela semble s’être calmé depuis 6 mois.

Les grandes villes et les secteurs à potentiel économiques continuent de croîtrent mais plus lentement, le rythme de l’inflation.