Les problèmes de maintenance et des fuites de petrol ce week end sont elles le début d’une série de catastrophes écologiques?

Catastrophe écologique à Sao Paulo

Catastrophe écologique à Sao Paulo

Le prix de l’essence maintenu artificiellement bas par Dilma a ses limites et Petrobras en paye le prix fort.

Le Brésil est de plus en plus loin de l’autosuffisance en pétrole et produits pétroliers n’en déplaise à notre Dilma querida.

La conséquence est que Petrobras aura cette année, le déficit commercial le plus élevé depuis au moins 1995.

En Novembre, la différence entre les importations et les exportations de la société est de US $ 9,8 milliards, soit une augmentation de 30% par rapport à 2011. Petrobras exporte principalement du pétrole et de l’achat de mazout et de pétrole, le diesel et l’essence.

Le secteur du pétrole et produits pétroliers dans le pays dans son ensemble sera également le plus grand déficit depuis 1995: 11,8 milliards de dollars pour l’année, selon Tendencias Consultoria.

Avec la croissance rapide de la demande pour les carburants, les importations ont augmenté de Petrobras et les exportations ont chuté.

L’augmentation du revenu réel des personnes et les prix de l’essence contrôlé ont contribué à une augmentation de la consommation, qui a progressé de 11,8% pour l’essence jusqu’en Octobre et 7% pour le diesel.

La consommation d’éthanol, qui est devenu moins compétitif avec l’essence pas cher, a chuté de 11%.

Le Brésil est devenu auto-suffisant en pétrole en 2009, avec des exportations de 9,2 milliards de dollars et les importations de 9,1 milliards de dollars.

Le Brésil exporte du pétrole lourd et doit importer du pétrole léger.

 

importation et exportation de petrol au Brésil

importation et exportation de petrol au Brésil